Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 21:17

Chers Amis du XV de BILL !

Les années et les saisons défilent et heureusement … se ressemblent !

Donc comme depuis le début du mandat présidentiel ( 5 septennats ou 7 quinquennats !), voici le moment de vous annoncer la date de
la journée annuelle du XV de BILL : Samedi 30 Mai 2015

L’occasion également de présenter (forcément après la date-limite…) au nom du XV de Bill , présidé nord-coréennement à vie par
Domino « DéDé 1er » Dérudet , tous ses

VŒUX de BONHEUR pour cette année 2015 !

En cette saison de tous les défis (TOP 14 ou Fédérale1, maintien ou accession, ou vice ou versa), le XV de Bill ne lâche toujours pas l’affaire et se mobilise pour sa rituelle dinguerie du Printemps.

Pour les détails, on ne change pas une formule gagnante. Le rituel demeure donc strictement inchangé :

Le programme chargé de cette journée impose une présence au Sacré-Cœur dès 11h11.

En effet, jugez plutôt :
12h12 apéritif

13h13 lunch

14h14 échauffement/gaînage

15h15 ZE Match of ze day :
Rugby ‘’TOUCHÉ ‘’ (stadium) + Basket avé en guest-stars : nos Cousines (gymnasium)
ou ateliers divers et épanouissants : sieste, pétanque, philatélie, poterie, broderie, grec ancien, hip-hop, vivisection…

16h16 douche

17h17 réception

18h18 protocole et discours présidentiel (inévitable, immuable mais nécessaire !)

19h19 départ pour la taverne

20h20 dîner
Tous ces créneaux horaires sont à titre indicatif, modulables en fonction de l’improvisation ambiante…

Afin de bien organiser cette journée, nous vous remercions de :
remplir ET renvoyer le coupon ci-dessous AVANT le 17 avril 2015
(même en cas de non-présence, MERCI de retourner votre chèque de cotisation)

Cette convocation vous est adressée , mais n' hésitez pas à la relayer à ceux qui auraient été oubliés ou aux invités que vous souhaiteriez voir sur la photo ! (collègues ou proches parlant notre dialecte…ou pas !)
On le répète tous les ans , mais nous comptons sur une mobilisation exceptionnelle . Il y va de notre standing au sein de cet univers de plus en plus impitoyable du rugby gériatrique !
Bien évidemment, les fans et le public (familles, amis, amoureux du beau jeu et autres férus des « ballons jamais tombés » et de la franche déconnade) sont invités à venir nombreux pour savourer gratuitement ce flamboyant spectacle depuis les loges climatisées du Stadium du Sacré-Cœur.

Nous vous rappelons que vous avez la possibilité de suivre tout au long de l'année la vie exaltante de votre club (photos, articles, vidéos, commentaires) grâce à notre exxxcellent Thierry « webmaster » Golfier qui gère l'exxxcellent blog toujours très envié :
http://15debill.over-blog.com/

Dans l’attente insoutenable de vous lire, tout le Bureau & les Buralistes du XV de BILL vous réitèrent (pile dans les temps)

leurs meilleurs vœux de réussite pour 2015 !

Bonne bourre,
rugbystiquement
et secrétairement
BABEL
jean-abel.chapon@orange.fr
……………………………………………………………………………………… COUPON-RÉPONSE AVANT le 17 avril :

à retourner (par courrier ou email-PDF) avec le chèque

13h13 : repas au Sacré-Coeur : formule d’avant match 30 € OUI - NON

15h15 : match –« touché » , ou…ateliers-workshop ………. OUI - NON
17h17 : réception d’après-match ………………………..OUI - NON

20h20 : dîner 30 € ………………………………….……….….OUI - NON

COTISATION à règler pour recevoir le cadeau (et pour les frais de réception + "All Inclusive" !) 25 €
(même en cas de non-présence,

MERCI de retourner votre chèque de cotisation)

NOM / Prénom : …………………………… / ………………………...………….
Adresse : ……………………………………………………………….……
Tél. fixe : ……………………..….. Tél.portable * : …..…………………
E-mail * : …………………………..…..@………..………….… * (INDISPENSABLE pour recevoir les INFOS & les SMS)

(retourner à : Jean -Yves DEFFAUX Les Allauds 05110 LARDIER et VALENCA jyves.deffaux@wanadoo.fr)

Partager cet article

Repost0
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 21:03

Et voici pour cet épisode 4 , notre Bernie ... Puis je dire que parfois je regrette ses colères ....

Partager cet article

Repost0
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 20:36

Partager cet article

Repost0
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 10:54

Second volet de cette série , après Mèmé Jacquet voici un autre champion du monde, MONSIEUR Claude Onesta ....

Partager cet article

Repost0
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 11:08

Mes amis, j'ai trouvé sur le net une série de vidéo que j'ai envie de vous faire partager .

Dans la pure tradition des feuilletons qui de Balzac à Boileau-Narcejac en passant par Totor Hugo ou Pierre Dac ( rappeler vous Signé Furax) a marqué la presse écrite, j'ai décidé de vous proposer chaque jour une vidéo de cette série sur notre blog .

Sans y retrouverez vous des choses déjà vues et revues .... Mais moi j'ai envie de dire comme les djeun's 👍

Partager cet article

Repost0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 18:00

Souvenez-vous, il éclairait le jeu avec de lumineuses chandelles qui pour surprendre l'adversaire finissaient dans les bras de notre arrière qui pouvait alors relancer du fond du terrain et tenter de parcourir les 90 m qui le séparait de la ligne d'essai . Jamais plus on ne revit cette audace offensive qui consistait à reculer pour mieux avancer , la marche arrière comme ultime outil de l'attaque . Certes , Gérard trouvera sans doute dans l'histoire maints exemples guerriers pour rappeler que cette stratégie eut d'autres défenseurs au premier rang desquels les généraux Nivelle ou Maginot de triste mémoire .

Aujourd'hui il veille avec cette sagesse dont il ne s'est jamais départi sur l'avenir des jeunes catholards et fait la une de la Presse locale ....

Nouvelles d'un ancien ....

Partager cet article

Repost0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 10:11

Au moment où le monde du rugby trouve le buzz autour de sujets aussi glauques que le dopage et la corruption, où au plan local il vibre autour des exploits des Rouges et Noirs ( 🎶 Ô Mimine si tu savais🎶🎶🎶) et des homériques combats de Fédérale, il est des informations qui ne devraient pas passer inaperçues car elles touchent à l'un de nos plus chers et plus notables quinzedebillistes, notre inimitable ( qui a dit : "et c'est tant mieux ! ?) secrétaire, notre Babelounet, dont la grandeur n'est éclipsée que par la majesté de notre royautal President , DEDE 1er le Magnifique !

Le club de Saint Amour, cher à son secretarial cœur , désormais associé à Coligny, joue des matchs internationaux...

Partager cet article

Repost0
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 12:13
Esprit rugby

Trouvée sur la toile aujourd'hui , je pense à vous mes amis ... Et à celui qui m'a ouvert le crâne dans un chaud derby !!!!

Partager cet article

Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 09:54
Soirée des Anciens : inscrivez vous Soirée des Anciens : inscrivez vous
Notre ami Didier Couvat centralise les inscriptions pour le XV de Bill. Contactez le !

Partager cet article

Repost0
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 09:25
Rugby: ces Bleus allergiques à leurs propres chimères

BILLET : Ancien joueur et entraîneur (Bourg-en-Bresse, Lons-le-Saunier), Robert Damien est philosophe. Dans son dernier ouvrage, «Eloge de l’autorité, généalogie d’une (dé) raison politique» (Armand Colin, 2014), il évoque le rugby comme matrice de l’esprit d’équipe. Il chronique les matches de l’équipe de France pour Libération.fr

On annonçait le drapeau noir flottant sur la marmite. Cependant, on était las de nos accablements devant une équipe submergée par l’indistinction des sens et inquiétante par la profusion des troubles et des symptômes. Le vert irlandais nous dirait si, revêtue à nouveau de bleu, la France allait redonner des couleurs à son âme blessée.

On pouvait espérer en des joueurs effrontés, turbulents à défaut d’être truculents mais enfin sensibles au plaisir d’être incommodes, déroutants. Rapprochés dans la peur d’être écrasés par les favoris du tournoi, on les souhaitait ambitieux, mieux que satisfaits de simplement honorer le contrat.

On ne fut pas vraiment déçu car il y a toujours dans les tréfonds d’un groupe des ressources insoupçonnées. Le gisement s’en trouve dans le plaisir de provoquer du jeu et de lancer des assauts. Certains en portèrent quelques flammes mais le feu ne prit que trop tardivement pour emporter la conviction.

On salue néanmoins la quête finale d’un jeu un peu halluciné, certes plein de déconvenues mais les tentatives somnambuliques d’emballement, souvent mal conjuguées faute d’orchestre choral, attestaient que l’équipe ne baissait pas pavillon en portant le deuil de son ambition. On ne redouta jamais la mise en berne face à des Irlandais nullement dominateurs, par ailleurs surévalués auxquels on opposait une défense de casemates qui les laissaient peu inspirés.

Certains Français bientôt excités par la terre promise, tentèrent de se hisser au-delà de leur réputation enkystée dans les mauvaises habitudes de la stéréotypie. Ils ne parvinrent pas à sortir des schémas d’une convalescence appliquée. Trop de choix calamiteux balle en main en gâchèrent les ouvertures prometteuses.

Sous ce rugby souvent soporifique où l’arbitre prend vite le pouvoir pour décider arbitrairement des sorts, il y avait encore quelques hasards d’inspiration capable de faire éclater la chape de plomb. On se prit à rêver aux ultimes moments du match que cette équipe allait trouver son terrain d’élection. Quelques phases terminales de jeu donnèrent encore l’espoir d’une métamorphose incongrue (le nombre de deux contre un, vendangés dans ce match est proprement étonnant et ce, des deux côtés).

Mais on a l’impression que cette équipe mal aisée, aux rouages peu élucidés et aux fonctionnements chaotiques, s’ingénie à décourager l’éloge. Elle semble répugner à secréter des vertiges, à provoquer des accès propices en faisant éclater les partitions. Elle paraît meurtrie de son incrédulité, elle n’ajoute pas foi à ses propres risques d’aventure.
Son manque de folie, cette défaillance des imaginations ludiques, lui coûta une victoire pourtant à portée tant ses assises en mêlées et en touches étaient assez assurées pour partir délibérément à la conquête aventureuse.

On la dirait presque ennuyée de ses initiatives, encombrée de ses improvisations. Elle semble craindre de se livrer aux figures intrépides d’un jeu-fiction comme on le dit de la science. Elle ne se crédite pas, en toute confiance, de capacités à se délivrer des convenances actuelles du rugby formaté.

Cette allergie à ses propres chimères la rend peu attachante parce qu’elle ne s’amuse pas de ses propres initiatives, menacées par trop de malentendus ou de mésententes. Elles font pourtant la magie plastique d’un jeu déconcertant.

on se demande à quoi songent ces joueurs au demeurant sympathiques de bonne volonté et plein d’élans retenus. Quels sont leurs rêves fermentés d’où surgissent, quand on les sollicite vraiment, les formes improbables d’un génie du jeu comme on le dit du lieu ?
Alors contre les torpeurs ambiantes d’un faux style où l’imagination perd sa place, la prochaine fois, le feu ? C’est dans cette promesse que l’équipe de France trouvera sa joie en même temps que son jeu.
Robert Damien

Partager cet article

Repost0