Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 22:34

C'est décidemment la journée des premières, puiqu'au moment où le Match France Irlande est reporté sine die pour cause de grand froid , vore XV de Bill est toujours à la recherche d'une date pour notre annuelle rencontre . De fait aujourd'hui nous étudions la possibilité d'organiser ce match des anciens 2012 à la fin de l'été ...

En attendant qu'une date soit trouvée, votre webmestre met en ligne un article trouvé sur le net et signé par Mathieu Blin , Président du Syndicat des joueurs pro ... pour ouvrir le débat sur les valeurs du rugby .

 

 

« S’aimer pour être champion »

A chaud, comme ça, de suite et sans réfléchir, j’ai envie de vous dire Non. Le rugby n’a pas perdu ses valeurs.

Plus exactement ce n’est pas moi seul qui le dit, mais l’ensemble de mon Comité Directeur du syndicat. De Paris à Perpignan, de Clermont à Biarritz, de la Rochelle, d'Oyonnax et de Grenoble, même ceux qui ont arrêté le disent. Non rien n’est perdu.

Le lien absolu pour partager et donc être heureux, nous permettant les triomphes collectifs existe toujours. Peut être même plus encore puisque l’environnement change, mais nous en reparlerons.

Ce lien connu de tous se transmet de générations en générations. Celui là même qui est socle du chaînon humain, celui là même qui est source de renouveau. Ce lien c’est « l’amour ».

Il n’y aura jamais assez d’argent, de photographes, de matches retransmis, de belles bagnoles et de stades toujours plus grands qui permettront de gagner si les mecs (ou les filles) ne s’aiment pas.

Alors bien sûr pas comme on aime sa femme ou son mari. Pas comme on aime ses enfants ou un parent proche. Pas comme on aime son chien ou son chat. Pas comme on aime son ami(e) d’enfance. Pas comme on aime son amant ou sa maitresse. Non pas comme tout ça, ou peut être si, comme tout ça.

On n’est pas obligé de tous s’aimer, avec la même intensité, la même fidélité, pas forcement pour toute la vie, mais juste pour une saison ou deux. Ce qui est sûr c’est que pour ne pas vouloir que l’on touche un orteil de son demi de mêlée, pour être tellement rassuré de voir ses deuxièmes lignes vous coller de prêt, pour regarder avec respect son demi d’ouverture claquer le drop de la gagne ou bien sûr pour idolâtrer le 8 de devant renversant la mêlée adverse, sans cet amour, vous ne pouvez pas être champion.

Ce qui est  fantastique en plus dans ce jeu, c’est que ce concept, ce dogme, cette idéologie est commune à toutes les catégories. Que vous soyez champion de France en 4ème série ou en Top 14, que vous rencontriez l’équipe du bout de l’Irlande avec les moins de 15 ans ou que vous jouiez contre l’Ulster en Coupe d’Europe, le vestiaire est le même. Il sent la même odeur d’huile camphrée, les strappings déchirent le silence pesant d’avant match et les corps se touchent toujours plus forts pour être sûr de ne pas être seuls quand l’arbitre sifflera le début de la rencontre.

Les valeurs restent intactes, même si l’environnement changeant demande une vigilance de tous les acteurs.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

XV de Bill 12/02/2012 21:49

Eh oui Franck toi aussi tu as été champion de France ... et donc pu vérifier la véracité de cette position ...

franck 12/02/2012 21:46

Merci Thierry

XV de BILL 12/02/2012 17:42

Pour accéder à l'original voici le lien :
http://www.newsring.fr/societe/349-le-rugby-a-t-il-perdu-ses-valeurs/5214-saimer-pour-etre-champion

BALLAND Marie-Claude 12/02/2012 16:35

SUPERBE TEXTE THIERRY, j'aurais aimé l'imprimer pour le conserver, peux-tu me le faire passer séparé du Blog, car je ne sais pas comment l'isoler pour l'imprimer : "s'aimer pour être champion". de
M Blin
Merci à toi
Bises